Ce site Internet utilise des cookies. Si vous consultez ce site, cela signifie que vous l'acceptez.

Le Pilote

Benjamin vous fait découvrir sa passion pour l'aéronautique

Benjamin Garavel, une carrière de pilote en plein essort

 

Depuis tout petit, Benjamin rêve d'être un pilote d’avion et a toujours été attiré par l’aviation. Habitant à coté d’un aérodrome, il a grandi en regardant les avions passer au-dessus de lui et s’est toujours imaginé qu’un jour, ce sera lui le pilote.

Il commence sa carrière de pilote avec une formation de pilote de planeur fin 2007, avant de se lancer dans sa longue formation de pilote avion pour devenir pilote de ligne.

Pour mieux comprendre, voici les différentes étapes de sa carrière de pilote raconté par Benjamin directement :

 

Etape 1 : la licence de pilote de planeur

 

Benjamin pilote de planeurLors de l’hiver 2007, je me suis inscrit au CSVVA, un grand club de planeur basé à Challes-Les-Eaux. J'ai effectué mes premiers vols en tant qu’élève pilote de planeur car on m’avait conseillé que commencer par le planeur est une excellente base pour le pilotage.

Le 07 mai 2008, après 13h18 de vol avec un instructeur, j'ai été lâché, c'était la première fois que j'ai volé tout seul... un moment que je n'oublierai jamais.

Le 21 septembre 2008, après 30h de formation, j'ai passé et obtenu ma licence de pilote de planeur. Je suis donc pilote de planeur officiellement, et j'ai bien sûr voulu poursuivre ma carrière de pilote. J'ai alors décidé de commencer une formation de pilote avion.

 

Etape 2 : la licence de pilote privé (PPL)

 

pilote3

J'ai fais mon inscription dans l'aéroclub le plus expérimenté de Challes-Les-Eaux : Les Amis du CLAP 73 et j’ai commencé à piloter un DR400, un avion monomoteur à piston. Mon instructeur, Jean-Camille PLANTIER, a énormément d'expérience dans cette activité avec plus de 10 000 heures de vol.

  • Le 30 mars 2009, après seulement 6h50 de vol en double commande, j'ai été LÂCHÉ ! J'étais tellement concentré que je n'avais pas réalisé que j'avais fait mon premier tour de piste seul à bord de l'avion.
  • Le 17 juin 2009, j'ai brillamment réussi l'examen théorique de la licence de pilote privé (le PPL).
  • Le 29 juillet 2009, j'ai passé mon Brevet de Base qui est le tout premier brevet de pilote d'avion et qui permet de voler en tant que commandant de bord, dans une zone de 30 km autour de l'aérodrome. Je l'ai passé après 20 heures de vol.
  • Le 09 février 2011, j'ai passé et obtenu ma Licence de Pilote Privé (PPL). Cette licence Européenne permet de voler en tant que commandant de bord partout en France et en Europe (avec la qualification anglaise) en partageant les frais du vol avec ses passagers si on le souhaite. Elle est indispensable pour devenir pilote de ligne.

 

Benjamin Garavel pilote avion

Mon test en vol pour obtenir cette licence a été très spécial à cause de la météo. En effet, j'ai dû annuler la navigation 8 fois entre octobre 2010 et février 2011 :

Après plusieurs minutes de vol "on-top" (ce qui signifie au-dessus des nuages), j'arrive à Saint-Etienne où je fais un "touch-and-go" avant de reprendre un cap pour Mâcon. Mais pour cause météo, je dois me dérouter sur Feurs.

En arrivant à la verticale du terrain de Feurs, je ne peux pas le voir car il est caché sous une petite couche nuageuse, donc pas possible d'atterrir à Feurs.

Mon examinateur, Pierre Frechou, me dit alors de faire cap à destination de Chambéry. Après un bel atterrissage sur ce terrain, on redécolle et on finit le test par faire des exercices de maniabilité (vol sans visibilité, décrochage, simulation panne moteur etc.) puis retour et atterrissage à Challes-les-Eaux.

Tout cela se termine par un debriefing où j'apprends que j'ai obtenu mon PPL. Je ne vous cache pas que cela a été un grand soulagement !

 

 

 

Etape 3 : habilitation vol de nuit

 

vol de nuitJ'ai ensuite continué ma formation de pilote avec l'Aéroclub de Savoie, basé sur l’aéroport de Chambéry-Savoie, pour obtenir mon habilitation au vol de nuit. Elle est obligatoire pour commencer ma formation de pilote professionnel, et elle me permet de voler la nuit.

Mon instructeur pour cette formation s'appelle Quentin Crozet. Nous avons commencé par apprendre les tours de piste (de nuit bien sûr). Puis j'ai été lâché pour faire des tours de piste en tant que commandant de bord (seul à bord de l'avion).

Après cela, nous avons fait quatre navigations au départ de Chambéry (Valence, St-Etienne, Lyon Bron et Bourg-en-Bresse). J'ai terminé cette formation en faisant un vol de contrôle avec Sébastien Leleux, chef-pilote de l'aéroclub de Savoie. Au retour de notre navigation à Bourg-en-Bresse, le chef-pilote me confirme la validation de mon habilitation au vol de nuit.

 

 

 

Etape 4 : l’aptitude médicale classe 1

 

aptitude medicale classe1 pilote professionnel

Le 14 Novembre 2013, je suis allé à Toulouse dans le Centre d'Expertise Médicale du Personnel Naviguant (CEMPN) pour passer ma visite médicale de classe 1, obligatoire pour être pilote professionnel.

Arrivé là-bas à 7h50, je sors de l'aéroport et marche un tout petit kilomètre pour arriver au CEMPN. Voici les différentes étapes de cette visite classe 1 :

  • Arrivé à 8h15, j'ai commencé par remplir un questionnaire.
  • Puis on m'a appelé, on a pris chacun de mes yeux en photo et on m'a fait un premier test pour analyser mon champ visuel (il fallait juste fixer un point et cliquer sur le bouton lorsqu’on voyait un point lumineux apparaître).
  • Je suis retourné patienter puis je suis allé faire une prise de sang et d'urine.
  • Ensuite, c'était au tour de l'ORL de me faire des tests :  vérification du nez, des oreilles et de la gorge. Il m'a ensuite testé la pression dans chaque oreille, puis j'ai réalisé un test d'audition. Il me dit après cela que je suis apte au niveau ORL... premier soulagement !
  • Après cela je retourne patienter, puis on m'appelle pour aller prendre un petit déjeuner offert, ce qui ne m'a pas fait de mal car j'étais à jeun jusque là.
  • La pause venait de se terminer qu'on m'a appelé pour un autre examen : l'électrocardiogramme puis test de souffle pour voir la capacité à expulser l'air.
  • Encore une fois je suis retourné patienter quand le docteur général m'a appelé : il m'a questionné sur ma vie, m'a pesé, mesuré, pris ma tension et écouté mon cœur. Puis il a vérifié à l'œil nu mon corps et cerise sur le gâteau : il a même vérifié ma partie intime…! Heureusement tout est ok!
  • Après tout ces tests, il ne me restait plus que les tests oculaires ! Le docteur m'appelle et c'est parti pour les tests des yeux : test acuité visuelle sur chaque œil, lire un texte tout petit, test de la vision en relief, test de la couleur, vérification de la résistance de l'œil à la pression puis à la lumière, puis vérification par le docteur de chaque œil passé au peigne fin. Il m'a dit après tout cela que mes yeux sont en très bon état ! Alors là c'est le soulagement total !
  • Enfin, le docteur responsable m'a appelé dans son bureau et m'a dit que je suis APTE classe 1 ! Nous avons signé mon certificat médical classe 1. Je suis ressorti du CEMPN à 12h00 avec un énorme sourire et un gros stress en moins.

 

Etape 5 : Licence de Pilote de Ligne Théorique (ATPL théorique)

 

Centre Examens DGAC Paris Orly

Maintenant que je suis apte au niveau medical, je peux poursuivre ma formation en passant les 14 modules théoriques de la licence de pilote de ligne (dit "ATPL" pour "Airline Transport Pilot Licence"). Il faut répondre à des QCM et obtenir 75% de bonnes réponses dans chacun de ces modules !

Pour cette formation, je me suis inscrit à l'IFAM (Institut de Formation Aéronautique de Montpellier). J’ai fait cette formation à distance, c’est-à-dire que l'IFAM m’a envoyé tous les livres et documents nécessaires pour apprendre ces 14 certificats :

  • 010 : Droit Aérien et Procédures du Contrôle Aérien
  • 021 : Cellules et Systèmes, Electricité, Moteurs
  • 022 : Instrumentation
  • 031 : Masses et Centrages
  • 032 : Performances
  • 033 : Préparation et suivi du vol
  • 040 : Performance humaine et ses limites
  • 050 : Météorologie
  • 061 : Navigation Générale
  • 062 : Radio Navigation
  • 070 : Procédures Opérationnelles
  • 081 : Mécanique du vol
  • 091 : Communication VFR
  • 092 : Communication IFR

 

 

Le 21 Juin 2016, j’ai passé ma première session au centre d'examen de la DGAC à Orly. J’ai brillamment réussi les 5 modules que j’ai présentés sur cette journée :

DGAC Orly - ATPL Examens

  • le 010 Droit Aérien et Procédures du Contrôle Aérien
  • le 021 Cellules et Systèmes, Electricité, Moteurs
  • le 031 Masses et Centrages
  • le 091 Communication VFR
  • le 092 Communication IFR

C'était très stressant à mon arrivée car je ne savais pas exactement comment cela allait se passer. Une fois la première épreuve terminée, je suis sorti de la salle et une personne m'a donné le résultat : pas de score, mais simplement si c'est réussi ou non ! Quand elle m'a dit que c'était réussi, c'était un grand soulagement et j'ai pu ensuite enchainer mes autres épreuves tout au long de la journée en étant moins stressé.

Le Mardi 22 Novembre 2016, je suis retourné au centre des examens de la DGAC à Paris Orly pour passer 3 autres modules :

  • le 022 Instrumentation
  • le 081 Mécanique de vol
  • le 032 Performances Avion

Puis le Mardi 28 et Mercredi 29 Mars 2017 pour ma troisième session et trois autres modules :

  • le 040 Performance humaine
  • le 050 Météorologie
  • le 061 Navigation Générale

Et enfin, le Mardi 13 Juin 2017, quatrième fois que je me rends au centre d'examens à Paris Orly pour passer cette fois-ci mes 3 derniers modules :

  • 033 : Préparation et suivi du vol
  • 062 : Radio Navigation
  • 070 : Procédures Opérationnelles

Je termine mon dernier examen et l'examinateur me dit que j'ai réussi. J'ai donc validé officiellement ma licence de pilote de ligne théorique après 1 an, 4 sessions d'examens et ZERO echecs ! C'est l'un des plus grand soulagement de ma carrière de pilote jusque là car ce fût un énorme travail à la maison.

 Garavel Benjamin Pilote ATPL

Je voudrais simplement dire sur cette étape de ma formation que c'est comparable à un marathon. Ca ne sert à rien d'aller très vite, il faut simplement bien travailler ses cours, s'exercer avec des QCM en ligne et avoir confiance en soi.

Il y a bien sûr des moments difficiles, certains modules plus compliqués que d'autres, chaque pilote a ses propres difficultés dans cette étape... Il faut surtout garder en tête que l'on veut devenir pilote de ligne, et que notre envie de faire ce métier avec cette passion de voler fait que l’on peut tous aller au bout de ces 14 modules. Je remercie mon professeur Patrick Cormier de l'IFAM à Montpellier, ainsi que les administrateurs du site Easy-Atpl.

 

 

 

Etape 6 : CPL / IR / MEP (Licence de pilote professionnel / Qualification de vol aux instruments / Qualification de classe avion multimoteur)

Je vais débuter cette formation pratique au mois de Septembre 2017 à Athènes avec l'école Global Aviation SA.

 

 

Compteur Médailles

compteur medailles

Compteur Heures de Vol

compteur heures de vol

Compteur de visites

Nombre de visites :

compteur de visites